Tant pis pour l’amour ou comment j’ai survécu à un manipulateur, Sophie Lambda

Publication : 2019

Genre : Roman graphique / Autobiographie

Edition : Delcourt (Une case en moins)

Nombre de pages : 295 pages

Note : 19/20

Quatrième de couverture

Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48 heures. Elle qui doutait de tout, y compris de l’amour, cette fois-ci, elle y croit. Mais rapidement Marcus se révèle étrange. Sophie commence alors à douter de lui et a besoin de comprendre ce qui ne va pas. Elle ose le confronter à ses mensonges et ses incohérences. Ce dernier a des réactions irrationnelles hallucinantes, trouve des excuses pour tout et parvient à se sortir de chaque impasse.

Mais qui est cet homme ?

Sophie se retrouve entraînée dans une spirale infernale et doit apprendre à se reconstruire seule.

Un témoignage fort sur la relation toxique de l’autrice avec un manipulateur narcissique.

Mon avis

J’ai entendu parler de ce livre dès sa sortie en 2019, mais je n’ai jamais eu l’occasion de l’avoir entre mes mains et de le lire… C’est maintenant chose faite puisque je suis tombée dessus à la bibliothèque hier. Je l’ai commencé et terminé dans l’après-midi.

Tant pis pour l’amour évoque l’histoire de Sophie (l’autrice) d’une manière très touchante puisqu’elle nous raconte comment elle s’enfonce dans une relation malsaine avec un homme manipulateur. Loin de s’apitoyer sur son sort, Sophie traite avec humour et dérision de ces événements qui l’ont changé. La description de la manipulation qu’elle a subi et les moyens qu’elle a utilisés pour se guérir sont présentés avec des mots durs, mais justes. Pour ce qui est du support visuel, je trouve l’esthétique et les dessins du livre très agréables à regarder, j’apprécie particulièrement le choix du noir et blanc qui met en avant une couleur par double page. Cela permet de se concentrer sur les propos tenus et aussi de voir des détails que l’on aurait certainement pas vu si tout était en couleur (je pense particulièrement aux coups de soleil sur les épaules et la nuque du personnage principal).

En conclusion, ce livre est une merveille que je ne regrette pas de l’avoir lu ! Le sujet sérieux abordé ici est rendu plus léger par les dessins et surtout par Chocolat, le petit ours qui accompagne Sophie tout au long du livre. Il permet de détendre l’atmosphère et j’ai l’impression aussi qu’il agit comme une sorte de conscience, de « petite voix » dans la tête de Sophie qui l’aide à prendre conscience des problèmes qui existent dans sa relation. Je ne peux que conseiller la lecture de ce livre.

Hargneux comme un caniche affamé, mauvais comme la peste. Malin comme un camion de singes, le manipulateur va mener une véritable opération de destruction de notre image sociale.

Tant pis pour l’amour, Sophie Lambda

Je profite de cet article pour joindre deux numéros utiles.

  • Violences femmes info39 19 (lundi au vendredi de 9h à 22h – samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h, anonyme et gratuit)
  • Viols femmes informations0800 05 95 95 (lundi au vendredi de 10h à 19h, gratuit et anonyme)

Être ou avoir été victime de violences n’est pas une honte, vous n’êtes pas coupable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s